Sinusite chronique: une prise en charge ostéopathique pertinente.


sinusites et ostéopathie

Crédit: http://fr.nextews.com/740d2336/

Les rhino-sinusites sont des infections virales ou bactériennes entraînant une réaction inflammatoire des muqueuses naso-sinusiennes. Cette infection concerne l’un ou plusieurs des quatre sinus aériens (maxillaire, frontal, ethmoïdal et sphénoïdal)


les sinus aériens

Définition:

La Rhino-sinusite débute au niveau nasal à la suite d'une rhinite. Cette dernière pourra être d’origine infectieuse, allergique ou inflammatoire. Une étiologie peut être d’origine dentaire pour la sinusite maxillaire unilatérale.



Le diagnostic est clinique pendant un épisode de rhino-sinusite. En effet, la symptomatologie est assez simple à étudier : douleurs spontanées et pulsatiles augmentées avec les changements de position de la tête. On note une obstruction nasale et une rhinorrhée ou une pharyngorhée suivant l’atteinte des différents sinus. De plus, les clichés scanographiques étayent le diagnostic précis de l’atteinte des sinus.


Traitement médical:


L'antibiothérapie est généralement prescrite pour des sinusites aiguës. Des corticoïdes et des vasoconstricteurs locaux sont souvent associés pour améliorer les symptômes.

Cependant pour des sinusites dites chroniques, des analyses allergiques sont parfois nécessaire afin de connaître précisément la cause.

Prise en charge en ostéopathie:

Cette pathologie nécessite un abord global et une prise en charge dans le temps. Chaque prise en charge est unique suivant les patients, mais un protocole servant de fil rouge peut aider à objectiver les résultats.

Nous allons nous appuyer sur le protocole proposé par Monsieur Caporossi.


Il s’agit d’une prise en charge comprenant trois séances à trois semaines d’intervalle. Aussi, l’approche globale nécessitera l’évaluation de trois niveaux : mécanique, neurologique et vasculaire.



Tout d’abord, ce protocole souligne l’importance de l’évaluation des dysfonctions appartenant au tendon central (axe vasculaire). La règle des émonctoires et l’évaluation de l’intégrité des sinus veineux sera primaire à la prise en charge.



Ensuite, pour l’axe nerveux, il faut s’intéresser aux ganglions cervicaux et à l’orifice supérieur du thorax. Pour la région de la face, il faut tester la bonne mobilité des unités ptérygo-palatines afin que les ganglions sphéno-palatins ne soient pas en contrainte dans leur environnement. Une compression du quatrième ventricule sera mise en place afin d’optimiser les corrections précédentes.



Enfin, l’axe mécanique sera examiné sous trois angles : le système crâne-sacrum, la mobilité de la face et le drainage des sinus aériens (sphénoïdal, maxillaire et frontal).


Votre ostéopathe reste à votre écoute. Il agit avec et en complément de votre traitement médical prescrit par votre médecin.

#ostéopathie #lyon #sinusite #chroniques #hivers #douleurssinus

Posts à l'affiche
Posts Récents