Sport et Chaleur: les Précautions


Hydratation, sport et ostéopathie

En cette période de fortes chaleurs, la pratique sportive doit être méthodiquement effectuée afin de ne pas subir des effets nocifs pour notre corps.


En effet, le principal risque durant cette période estivale est la déshydratation. Même modérée, celle-ci peut avoir des conséquences plus ou moins graves sur nos muscles, nos articulations ainsi que sur la physiologie du corps en générale.



L'Hydratation:


Le corps est constitué d'environ 65% d'eau. Cela correspond, pour une personne de 70 kg, à près de 45 litres. La répartition d'eau dans le corps est variable selon les structures mais les organes tels que les poumons, le cerveau ainsi que les muscles en sont composées d'au moins 70%.


Chaque jour le corps rejette environ 2 lires d'eau par l'urine, la transpiration, la sueur ainsi que la respiration (chiffre sans activité physique).

Il est donc indispensable de renouveler la même quantité d'eau rejetée durant la journée.

La nuit, l'activité physique est réduit mais la dépense de nos réserves en eau n'en est pas moins active. En effet, lors du sommeil s'effectue une phase importante dite d'anabolisme (renouvellement cellulaire, productions de macromolécules organiques..)


Ce processus est logiquement augmenté, dans la durée ainsi que dans la quantité lors d'activités sportives.

Par exemple pendant un match de football d'une heure, le corps peut perdre jusqu'à 4 litres d'eau.


Des études ont montré que la perte de 1% de la masse corporelle diminuerai de 10 % les performances physiques et à terme entraînerai des phénomènes de fatigues et de crampes musculaires.

Dans notre exemple: 4 litres d'eau (4kg) est une perte de 5% de notre poids de corps. Les performances physiques seront alors diminuées de moitié.


Les phénomènes de grande déshydratation entraînent une diminution significative de notre volume sanguin et une augmentation trop importante de notre fréquence cardiaque.



Comment s'hydrater pendant l'effort ?



1- Il est préférable de boire souvent mais en petite quantité (3 gorgée toutes les 10min)


2- Ne pas boire des boissons glacées: cela peut perturber le système digestif.


3- Présence de minéraux en quantité adaptée.


4- Boire régulièrement après l'effort.


5- Les dernières urines de la journée doivent être claires.



Si des symptômes après l'effort persistent, nausées, vertiges, pertes de connaissances, n'hésitez pas à consulter votre médecin.




Bien à vous,



Paul-Adrien Griveaud

Ostéopathe D.O. à Lyon Croix-Rousse

#ostéopathelyon #ostéodusport #sport #hydratation #conseilssportifs #lyon #cabinetdostéopathie #activitéssportives

Posts à l'affiche
Posts Récents