Please reload

Posts Récents

Mal de dos: Que dois-je faire ?

November 10, 2018

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

Fascias et Ostéopathie: La Globalité du corps.

Les Fascias sont composés de tissus conjonctif servant de soutient et de réseau de communication aux différentes structures du corps.

 

En ostéopathie, la globalité du corps est un fondement propre à sa pratique. Les fascias sont alors un support essentiel dans la thérapeutique et le soulagement des différentes douleurs chroniques.

 

Entourant les organes au sens large (viscères, muscles, os, nerfs, tissus dermiques ...), les fascias s'organisent de manière stéréotypée et sont soumis à toutes les contraintes externes et internes du corps.

 

Les fascias ont un rôle déterminant sur toutes les structures du corps et donc sur les fonctions de celui-ci: cicatrisation, respiration, transmission du signal nerveux et mécanique etc ...

Ils forment une chaine continue et sont reliés les uns aux autres par un modèle de glissement global des tissus du corps.

 

Un Réseau Fibrillaire:

 

Dans le corps, il n'existe pas d'espace libre, tout est en continuité et relié par le tissus de soutient conjonctif.

 

Ce tissus conjonctif est formé par, la grande majorité, les fibroblastes synthétisants le collagène. Ce collagène fait partie de la famille des protéines et participe au maintient de structures du corps ainsi qu'à leur résistance face aux contraintes mécaniques extrinsèques et intrinsèques du corps (étirements, précisons, stress etc...).

 

Cette matrice extracellulaire est organisée, le plus souvent en forme de fibrilles, sortes de longues chaines moléculaires, composée en majorité par des protéines.

 

Dans chaque partie du corps, la composition des fascias et leur modèle mécanique sont organisés de manières différentes et en perpétuelle réajustement face aux changement de contraintes du corps.

 

Où sont les Fascias ?

 

Nous retrouvons trois grandes types de fascias:

 

  • Les fascias superficiels se trouvant directement sous la peau.

 

  • Les fascias profonds entourent eux les muscles et les fibres musculaires (aponévroses).

 

  • Les fascias internes sont accolés aux organes et au système nerveux central (péritoine, péricardes, périoste, duremère ...).

 

Fonctions des fascias:

 

Rôle de glissement:

 

Les fibroblastes, composant les fascias, sont sensibles à l'étirement et envoient des signaux de l'état de tension des tissus conjonctif minutes par minutes.

C'est une régulation cellulaire active et dynamique du tissus conjonctifs.

 

En étirant, en stimulant les fascias, on peut réguler et normaliser la fonction et l'activité des tissus conjonctifs et donc leur mobilité globale les uns par rapport aux autres.

 

Les fascias régissent aux stress mécaniques (chutes, blessures, chirurgies ...) mais aussi aux stress émotionnels (anxiété, dépression, deuil ...) en se contractant et favoriser des zones d'immobilité tissulaire et donc des douleurs au niveau du corps.

 

Rôle Postural (proprioception):

 

La structure de tenségrité permet d'expliquer les contraintes et l'adaptation des fascias.

 

Chaque bâtons rouges sont reliés par des tiges élastiques vertes. Le principes de tenségrité montre que les bâtons rouges ne se touchent pas mais sont maintenus en équilibre par les tiges élastiques vertes.

 

Chaque éléments dures (bâtons rouges) comme les os et les cartilages sont soutenus et suspendus par des éléments mous (tiges élastiques vertes) qui sont les fascias.

 

Il est alors intéressant de visualiser cette structure en mouvement, soumise à des contraintes mécaniques comme lors de la marche ou de l'activité physique.

 

Chacun des ces deux constituants sont astreints à des forces mais ne réagissent pas de la même manière; ils se complètent. Donnant une